Des circuits en miroir pour aider à se latéraliser

 

Nous recevons au cabinet de plus en plus d’enfants présentant des troubles de la latéralité. Aussi, pour les aider, j’ai longtemps recherché des informations sur les travaux de James P. Mesker, et son fameux tableau de latéralité. En couplant ce que j’ai pu apprendre avec les exercices de Brain Gym de Paul Dennison (crayonnage en miroir) et ceux d’intégration motrice primordiale de Paul Landon, j’ai établi ces circuits de véhicules en miroir.

 

Cette activité permet notamment :

- de développer la coordination oculomotrice,

- de renforcer la vision binoculaire,

- de préparer une bonne posture à l’écriture, 

- de relâcher les tensions,

- de développer les compétences de repérage visuel et kinesthésique,

- et de traverser la ligne médiane.

 

 

En dessinant avec une main, nos yeux sont focalisés sur le bout du crayon. Avec les circuits en miroir, nos yeux suivent nos deux mains, et notre posture s'adapte. Nous prenons du recul, nos yeux se détendent, nous accèdons à la vue d'ensemble. Le travail en miroir permet de faire travailler nos deux mains, nos deux yeux, nos deux hémisphères cérébraux. Nous avons alors accès à tout notre potentiel d'apprentissage.

Par ailleurs, les doigts, les poignets et les bras se positionnent correctement. Les tensions se relachent alors, et l'écriture s'en trouve facilitée.

 

Les circuits présentés permettent d'ancrer kinesthésiquement la première forme de notre écriture : la boucle. 

 

Les enfants adorent cette activité ! Une fois qu'ils ont commencé, ils ne s'arrêtent plus.